lundi, janvier 28, 2008

Volatilité

Mesure un écart type.
Il s'agit de mesurer les oscillations du prix d'un actif sur une période donnée. Plus elles seront importantes sur une période courte, plus la volatilité sera forte.

dimanche, janvier 27, 2008

Indice sur Futures

Un indice est une mesure statistique permettant de mesurer la performance d'un ensemble d'actifs (CAC 40, Dow Jones, ...)
Un indice sur futures permettra de mesurer la performance des contrats à terme sur le sous-jacent.

Options

Droit d'acheter ou de vendre un produit financier (action par exemple) à un prix déterminé à l'avance (Strike ou prix d'exercice).
L'exercice de l'option peut se faire soit à une date d'échéance donnée (option "européenne") ou durant toute une période jusqu'à échéance (option "américaine").
En contrepartie de ce droit l'acheteur de l'option paie une prime (ou premium).

Une option est dite dans la monnaie (in the money) lorsque son exercice procure un gain à son détenteur. Elle est dite hors de la monnaie (out of the money) dans le cas contraire. Enfin, si le prix d'exercice est égal à la valeur du sous jacent, l'option est à la monnaie (at the money).

Le prix de l'option va dépendre :
- du prix d'exercice : plus il sera éloigné du prix du marché au jour du contrat plus la probabilité d'exercer l'option sera faible et donc plus le prix de l'option sera faible.
- de la date d'échéance : plus elle sera éloignée du jour de la conclusion du contrat plus la probabilité d'exercer l'option sera fort et donc plus le prix de l'option sera elevé.
- de la volatilité du sous-jacent : plus elle sera forte, plus la probabilité d'exercer l'option sera fort et donc plus le prix de l'option sera elevé.

Différents modèles d'avaluations d'options existent. le plus connu est la modèle de Black-Scholes

Plain Vanilla

Se dit de produits financiers dérivés simples (non structurés) comme les Futures, les options, ...

vendredi, janvier 25, 2008

Futures

Instrument financier dit "dérivé simple". il s'agit d'un contrat standard portant sur un sous jacent (pétrole, taux d'intérêt, indices boursiers, ...) qui sera livré (si le contrat futures est acheté) ou devra être délivré (si le contrat de futures est vendu) à une certaine date à un prix convenu.
Ce contrat donne à l'achateur ou au vendeur du futures l'obligation d'acheter ou de vendre le sous jacent. Alors qu'un contrat d'option donne le droit d'acheter ou de vendre le sous jacent.

lundi, décembre 31, 2007

Bale II

Ensemble de normes prudentielles destinées à mieux appréhender les risques de crédit, de contreparties et opérationnels dans le monde bancaire.
En contrepartie d'un meilleur contrôle de ces risques, les établissements bancaires ont la possibilité d'allouer une plus grande partie de leurs fonds propres à des investissements productifs au sein de leur banque de détail ou d'investissements.
La prochaine étape de ces accords, est portée par la norme Solvency II qui s'appliquera aux sociétés d'assurances et de réassurances.

PIB

Mesure la production de richesse réalisée par toutes les entreprises basée sur un territoire, que celles ci soient nationales ou non

dimanche, décembre 16, 2007

Crise des subprime

Crise liée à la titrisation des crédits à risque, apparue aux Etats-Unis à l'été 2007. Sa propagation à travers l'ensemble des systèmes financiers mondiaux est dûe à la volonté des banques d'obtenir des rendements dans leurs portefuilles obligataires, à destination de leur clientèle.

dimanche, novembre 26, 2006

warrant

Titre qui donne le droit et non l'obligation, d'acheter ou de vendre un sous-jacent (action, indice...) à un prix déterminé, jusqu'à une date donnée.
Dans le cas d'une option c'est celui qui a touché la prime qui achète les actions sur le marché et les revend à l'acheteur de l'option au prix négocié (stricke).
A la différence de l'option (put ou call) ce n'est pas le vendeur de l'option qui vend ces titres, mais la société elle-même. Quand ils sont exercés, l'entreprise émet de nouvelles actions et les vends aux prix d'exercice. Ceci entraîne une augmentation du nombre de titres en circulation.

volatilité

Mesure le taux de variation des cours d'un titre par rapport à la tendance générale du marché. Mesure de la dispersion des cours (généralement sur année entière), elle exprime l'ampleur probable du mouvement des cours. Plus elle est élevée, plus les cours risquent de bouger et plus le marché sera instable. Cette donnée est primordiale pour procéder à l'évaluation des options négociables.

vente à découvert

Vente de titres que l'on ne possède pas. Opération spéculative qui s'explique par l'espoir qu'a le vendeur à découvert de voir le cours des titres vendus chuter et ainsi de pouvoir les racheter à un prix inférieur, ce qui lui permettra de se couvrir et de réaliser un profit égal à la différence entre le prix de vente initial et le prix d'achat. Un vendeur commet une infraction s'il ne signale pas que l'ordre qu'il place est une vente à découvert

Value at Risk (VaR)

La VAR est obtenue en couplant les expositions aux risques que prend une banque avec des hypothèses sur les lois de défaut des contreparties : elle représente, sous certaines hypothèses, l'exposition maximale d'un portefeuille au risque de crédit.

valeurs mobilières

Terme générique désignant les actions, obligations, titres de créances..., négociables sur un marché et émis par des entreprises publiques ou privées.

valeurs du trésor

Ce sont des valeurs émises par le Trésor, c'est-à-dire l'Etat. Les principales valeurs du Trésor sont en France : les bons du Trésor (court terme), les BTAN, bons du Trésor à taux fixe et intérêts annu d'Etat (long terme). els (moyen terme), les OAT, obligations assimilables du Trésor (long terme) et les emprunts

valeur vénale

C'est la valeur d'un bien qui pourrait être obtenue s'il était mis en vente. S'oppose à valeur d'usage.

valeur nominale

Pour une action, la valeur nominale représente la part de capital effectivement souscrite. Ainsi, le produit de la valeur nominale par le nombre d'actions est égal au capital de la société. Le nominal d'une obligation constitue la part réellement souscrite dans l'emprunt. Le remboursement de l'obligation devra au moins être égal au nominal.

Tracker

Egalement connus sous l'appellation "ETFs" ou Exchange-Traded Funds, les trackers sont des fonds indiciels négociables en bourse au même titre que les actions. Apparus aux Etats-Unis dans les années 90, ils ont été créés en France par Euronext en janvier 2001.

titrisation

Mécanisme consistant, pour les établissements de crédit, à transformer leurs créances (prêts immobiliers, prêts à la consommation) en titres négociables. Ceux-ci sont cédés à des investisseurs à travers un fond commun de créances créé à cet effet.

titre participatif

Titre émis par une société publique et sujet à une rémunération fixe pour partie et variable pour l'autre. Cette dernière est fonction d'un indicateur économique propre à la société (chiffre d'affaires, marge brute d'autofinancement, valeur ajoutée...)

TEC10

Indice de référence des taux longs français calculé chaque jour par le Comité de normalisation obligataire (CNO), le taux de l’échéance constante à dix ans, ou TEC 10, vient simplifier un index TME sur 7 à 30 ans manquant de prévisibilité pour l’investisseur

taux révisable

Taux qui varie en fonction d’un taux de référence mais dont le taux de rémunération est calculé et connu avant chaque échéance.

taux directeur

Taux de rémunération de l’argent à très court terme. Il est fixé par la banque centrale.

taux de rendement facial

C’est le taux de rendement apparent d’une obligation, celui qui est "affiché" lors d’une émission

taux de rendement actuariel

Contrairement au taux facial, le taux actuariel est le taux de rendement réellement procuré par l’obligation. Le taux actuariel prend en considération les dates de versement du coupon, les éventuelles primes d’émission ou de remboursement et la date de remboursement.

Swap (échange)

Opération qui consiste à échanger un actif financier contre un autre, aux conditions du moment.

surcote

Lorsque le cours de bourse d'une action est supérieur à sa valeur à la caisse (situation nette réévaluée), on dit qu'il y a surcote.

STP (Straight Through Processing)

Le Straight Through Processing indique un niveau d'automatisation et d'intégration du processus informatique permettant au client d'accéder aux données qu'il souhaite sans retraitement intermédiaire. Le degré de STP se vérifie par exemple à travers le niveau de reporting assuré sur le suivi des opérations effectuées sur un portefeuille de titres.

Spread (écart)

Ecart de prix entre deux marchés, titres, devises, taux... Par exemple, l’écart entre le prix payé par un émetteur et celui payé par l’Etat pour un emprunt similaire représente le coût de signature à payer par l’émetteur qui a la moins bonne signature et s’exprime en points de base. Les écarts sont utilisés pour arbitrer plusieurs positions.

sous-jacent

Actif support d'une transaction.

souscription

Action d'acheter un titre ou une part d'OPCVM. Elle donne parfois lieu au paiement de frais

soulte

Somme d'argent en numéraire versée lors d'un partage, afin de compenser l'inégalité entre des lots non divisibles, ou lors d'un échange de biens réels ou de titres, afin d'équilibrer les termes de la transaction.

sensibilité

Elle mesure l'incidence d'une variation de taux sur une obligation ou un portefeuille d'obligations. Un portefeuille présentant une sensibilité de 0,5%, signifie qu'une variation des taux d'intérêt de 1% entraînera une variation de 0,5% en sens inverse.

dividende

Le dividende est le coupon d’une action. Il représente la partie distribuée du bénéfice revenant à chaque action. Le dividende net constitue la somme effectivement perçue par l’actionnaire. Le dividende global est la somme du dividende net et de l’avoir fiscal.

centrale de règlements interbancaires(CRI)

Lancée début 1997, la CRI est une plate-forme de systèmes d’information pour moderniser le traitement des opérations de gros montants dénouées par la Banque de France sur la place de Paris. Elle permet d’une part, aux banques commerciales de mieux maîtriser leur trésorerie et leur risque de décaissement et d’autre part, d’éviter que la défaillance d’un établissement ne fragilise le système bancaire. La CRI repose sur deux systèmes qui mettent en œuvre les normes des banques centrales européennes : un système brut "Transfert Banque de France-TBF", regroupant les comptes Banque de France des établissements bancaires, et un système "Net protégé -SNP", qui solde et règle en fin de journée l’essentiel des flux.

capital social

Ensemble des apports en numéraire, en nature ou en industrie, effectués par les associés d’une société et mis à la disposition de celle-ci

call (option d'achat)

Droit conférant à l'acheteur la faculté, mais non l'obligation, d'acheter à une autre personne un actif financier à une échéance et un cours défini à l'avance.

CAC 40

Indice de la bourse de Paris calculé à partir d'un panier de 40 actions parmi les plus significatives de l'économie françaises. Il sert de référence pour estimer l'évolution du marché action de la place.

arbitrage

L’arbitrage consiste à se positionner sur plusieurs marchés à la fois et à arbitrer ensuite ces positions pour tirer profit des écarts de cours, de taux ou de change existant entre les différentes places boursières.

actualisation

Technique consistant à déterminer la valeur future d'une somme d'aujourd'hui. L'actualisation, en calculant la valeur actuelle de toute somme future, permet de rendre comparables des flux qui n'apparaissent pas à la même date.

action de concert

Sont considérées comme agissant de concert les personnes qui ont conclu entre elles un accord exprès, soit en vue d'acquérir ou de céder des titres conférant des droits de vote, soit en vue de mettre en oeuvre une politique commune vis-à-vis d'une société. Dans ce dernier cas, les actionnaires ne sont considérés comme agissant de concert que si l'accord porte sur l'ensemble des grandes orientations financières, industrielles et sociales.

action à dividende prioritaire (ADP)

Action donnant à son détenteur un droit de priorité sur tous les autres actionnaires dans le versement des dividendes. Dépourvues de droit de vote, ces actions ne permettent pas d’assister aux assemblées générales. Elles offrent une rémunération supérieure à celle octroyée aux actions ordinaires.

action

Part représentative d’un droit de propriété sur l’actif net d’une société commerciale. Elle permet de participer au bénéfice proportionnellement à la fraction du capital détenue. La détention d’actions confère également le droit de vote aux assemblées générales, selon le même principe proportionnel. Le rôle en tant qu’actionnaire dans une optique de prise de participation, relève du métier d’investisseur. Par contre, dans une logique de marché, les actions sont considérées uniquement comme des actifs financiers, ce qui implique qu’elles soient cotées en Bourse

ABSA (action à bons de souscription d’actions) voir démembrement

Action à Bon(s) de Souscription d'Actions, émise lors d'une augmentation de capital. Les bons de souscription sont détachés de l'action nouvelle, puis cotés séparément. Le bon donne la possibilité de souscrire à terme d'autres actions à prix convenu

ABE (Association bancaire pour l'euro)

Association d'établissements de crédit représentant ses membres auprès des instances nationales et européennes pour toute question relative à l'utilisation et à la compensation des transactions en euros.

lundi, septembre 11, 2006

Risque de marché

Risque de marché ou value at risk (VaR) est obtenu en couplant les expositions aux risques que prend une banque avec des hypothèses sur les lois de défaut des contreparties : elle représente, sous certaines hypothèses, l'exposition maximale d'un portefeuille au risque de crédit.

RGV (Relit Grande Vitesse)

Système de règlement-livraison de titres permettant l'exécution simultanée, irrévocable et en continu d'ordres de virements d'instruments financiers et de paiements correspondants.

Put (Option de vente)

Droit conférant à l'acquéreur la faculté, mais non l'obligation, de vendre à une autre personne un actif financier à une échéance et un cours défini à l'avance.

Provisions

Lorsqu'une société prévoit une charge future, qu'elle soit certaine ou éventuelle (en cas de dépréciation d'un actif ou de réalisation d'un risque), elle constitue une provision pour pouvoir couvrir à terme cette charge. C'est une immobilisation. Ainsi une provision est une sorte de réserve formée pour faire face aux dépenses futures.

Prix d'exercice

C'est le cours auquel une option donne le droit d'acheter (call) et de vendre (put) le support.

Prime de risque

Différence positive de rémunération entre une action et une obligation, compte tenu du risque supérieur que présente la première. La prime de risque est égale à la différence entre le taux de rentabilité attendu du marché des actions et le taux des obligations d'Etat de 7 à 10 ans.

Prime de remboursement

Cadeau de fin de cycle d'une obligation. Une obligation doit au moins être remboursée à sa valeur nominale. Une règle qui n'empêche pas de payer plus cher : la différence constitue alors la prime de remboursement.

Prêt hypothécaire

Prêt représentatif d'une créance immobilière assortie d'une garantie sous forme d'hypothèque. Il doit être souscrit auprès d'un notaire. Il peut ensuite être négocié sur le marché hypothécaire.

Portage d'actions

Convention par laquelle une personne (généralement une banque) acquiert des actions d'une société au profit d'une tierce personne. Celle-ci s'engage à les racheter à la banque qui en est temporairement propriétaire, à un prix et à une date déterminés.

Participation des salariés

Mécanisme d'intéressement des salariés aux résultats de l'entreprise. Cette participation est gérée dans des fonds salariaux ou fonds d'entreprise. Les sociétés ont un délai qui varie pour verser la participation aux salariés.Cette période écoulée, il leur reste un an pour retrouver et payer leurs collaborateurs. Passé ce délai, le montant de la participation doit être consigné à la CDC.

Plus-value

Elle représente le gain en capital procuré par un placement. Elle se calcule en en soustrayant du prix de vente, son prix d'achat, frais

Pair

Valeur nominale d'une obligation. Ainsi, une obligation est émise au pair lorsque son prix d'émission est égal à sa valeur nominale.

OPCVM

Organismes de placements collectifs en valeurs mobilières. Ils regroupent les Sicav, les Fonds communs de placement (FCP) et les Fonds communs de créances (FCC).

Offre Publique d'Achat (OPA)

Procédure par laquelle une personne physique ou morale s'engage publiquement à acquérir tous les titres d'une société côtée à un prix fixé (réglement en espèces).

Obligation

Une obligation est un titre de créance représentatif

OAT

Obligation assimilable du Trésor-Obligation émise par l'Etat dont la caractéristique essentielle est d'être assimilable : chaque nouvelle tranche d'émission est rattachée à une tranche d'émission antérieure dont elle possède les mêmes caractéristiques (taux d'intérêt, valeur nominale, échéance, modalités de remboursement).

Notation

La notation d'un établissement financier, d'un émetteur, d'une opération ou d'une Sicav, reflète son évaluation, la qualité de sa signature, c'est-à-dire sa solidité financière. Elle est attribuée par des agences spécialisées dont les plus importantes sont Standard & Poor's, Moody's et IBCA. Le triple A (AAA) est la note la plus élevée.

Nominatif

Forme de détention des titres dans laquelle le détenteur est connu de l'émetteur (nom, adresse, nombre de titres détenus, restrictions éventuelles frappant les titres).